Tout comme mon père, je me trouvais attiré par la fonction d’électricien. Il m’est donc venu en tête l’idée de postuler pour réaliser un CAP IEE (Installation Equipement Electrique) en 2 ans.
A la fin de ces années d’alternance entre les cours et les stages, je voulais vraiment approfondir et développer mon expérience professionnelle, j'ai alors tenté mon Brevet Professionnel.
J'ai exercé la première année chez mon père mais, pour acquérir plus d’expérience, j’avais besoin de postuler dans une autre entreprise.
Je ne voulais pas arrêter ma formation sans avoir un travail auquel je pourrais me raccrocher.

CAP IIEJe me suis donc présenté dans une entreprise qui avait une certaine réputation et dont le lieu de travail était à seulement quelque kilomètre de mon domicile. Le patron m'a pris à l'essai pendant une matinée et après m’avoir attentivement observé il a pris la décision de m’embaucher.

Je tiens à clarifier que je ne regrette pas les décisions que j’ai prises. Je suis content d'avoir fait ce que j'ai fait et d'être arrivé où j'en suis, j'ai un patron ouvert et concilient, un travail dans lequel je m'épanoui et un salaire très raisonnable. Pour le futur, outre le fait que j'ai déjà acheté une maison après seulement 6 mois de CDI, je compte me mettre à mon compte avant mes 25 ans afin de pouvoir percevoir les aides offertes par la Chambre des Métiers.

Si je devais donner un conseil aux étudiants se serait qu'il faut toujours se donner à fond dans ce qu'on fait.

Manuel Chauvet, électricien en Charente Maritime