L'agrégation de droit est un concours spécifique qui permet de devenir professeur à la faculté de droit. L'agrégation des Universités permet dans certaines disciplines de devenir professeur des Universités.

Les professeurs agrégés de l'enseignement secondaire enseignent principalement dans les lycées, mais aussi dans l'enseignement supérieur et, beaucoup plus rarement, dans les collèges. Pour se présenter au concours externe, il faut être titulaire d'une maîtrise ou du CAPES/CAPET/PLP. Des préparations à l'agrégation sont organisées dans les universités et les écoles normales supérieures. Le concours interne est réservé aux professeurs justifiant d'au moins cinq années d'ancienneté.

Apparue en 1766, l'agrégation est supprimée par la Révolution. Elle est rétablie en 1808 et organisée par le statut du 6 février 1821, avec trois spécialités : lettres, grammaire et sciences. D'autres spécialités apparaissent ultérieurement : la philosophie 1828, l'histoire 1830, les mathématiques et les sciences physiques et naturelles 1840.

L'arrêté du 29 juillet 1885 donne son statut moderne au concours de l'agrégation, avec des compositions écrites de 4 à 7 heures et des épreuves orales sous formes de leçons.

Jusqu'en 1972, les femmes et les hommes se présentaient à des concours séparés.

Aujourd'hui, il existe de nombreuses agrégations, tant dans des matières d'enseignement général - parmi lesquelles l'éducation physique et sportive, la musique et les arts plastiques — que dans des matières techniques.