Elle s'inscrit dans un cadre légal qui a permis des développements importants à partir de la loi du 16 juillet 1971.
Avant cette date, la formation continue relevait principalement de l'Etat, elle concernait autant les salariés que les demandeurs d'emploi. Elle était également assurée par quelques grandes entreprises conscientes qu'il faut ajuster en permanence la qualification des employés.

La formation continue est dispensée par une multitude d'organismes aux statuts variés. Elle est cofinancée par des côtisations patronales, une participation de l'Etat et des collectivités locales.

En France, le 20 septembre 2003, la formation continue, avec l'accord national interprofessionnel, a connu une évolution qui a apporté de grandes modifications en ce qui concerne la formation professionnelle.
C'est au cours de cette période qu'a été instauré le DIF (Droit Individuel à la Formation). La réforme met en place la responsabilisation accrue du salarié, c'est à dire que le salarié devient véritablement acteur de sa formation, il dispose de 20h par an de formation cumulable d'une année à l'autre.

Aujourd'hui, le secteur de la formation s’intéresse aux personne ayant stoppé ou terminé leur formation initiale. La formation continue représente ce secteur, elle s’intéressé d’avantage aux adultes et aux professionnels qu’aux étudiants.

Le sujet de la formation continue est souvent assimilé au secteur de la formation professionnelle continue (FPC) car il en est l’un des principaux et de loin le plus visible.
On appelle la formation continue l’autoformation, elle est assurée par l'éducation populaire.
Beaucoup se sont posés la question à savoir comment il été possible d’enseigner à des adultes.
Certains chercheurs parlent alors d’andragogie qui est au mot pour mot la pédagogie pour adultes.
Le but est de leur apprendre à développer leur compétence et leur savoir faire.

La réforme de septembre 2003 aura beauoup apporté au secteur de la formation continue.
Les services Web et les sites Internet se sont développés afin de proposés aux salariés de les assister dans leurs recherches professionnelles.