Histoire

La gestion des infrastructures de vie étudiante est issue de l'initiative des étudiants ou plutôt des associations étudiantes d'alors, réunies au sein de l'UNEF, qui fondent après la Première Guerre mondiale les premières résidences universitaires.

En 1936, le Comité supérieur en faveur des étudiants est créé par le ministre du Front populaire Jean Zay. Après la Seconde Guerre mondiale, on débat beaucoup du futur statut de l'organisme qui doit gérer les résidences universitaires, encore peu nombreuses, les restaurants universitaires et les bourses d'études.

Après la Première Guerre mondiale, le Comité supérieur en faveur des étudiants devient le Comité supérieur des Oeuvres en faveur de la jeunesse scolaire et universitaire par arrêté du 8 août 1947,; des centres régionaux sont créés dans chaque académie sous le statut de la loi 1901.

Le 16 avril 1955, des établissements publics à caractère administratif, le CNOUS et les CROUS, sont créés; leur conseil d'administration est paritaire entre pouvoirs publics et étudiants, jusqu'à une modification par décret en 1987, qui réduit la représentation de ces derniers; la création de vice-présidences étudiantes ne comble pas ce changement.

Dans les années 90, le CROUS connaît des innovations majeures: la création de la contractualisation entre CNOUS et CROUS, le développement de nouvelles compétences telles que la culture, ou encore la création d'un vice-président étudiant du CA du CROUS, visant à réimpliquer les étudiants dans les instances des Œuvres universitaires. Mais surtout depuis la rentrée 1995, les CROUS gèrent les bourses d'études via la gestion du dossier social étudiant.




Missions

Les Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires ou Crous sont des établissements publics à caractère administratif chargés principalement de l'aide sociale, de l'accueil des étudiants internationaux, du logement étudiant, de la restauration universitaire et de la vie culturelle étudiante. Ils sont animés par un réseau national: le Centre national des œuvres universitaires et scolaires.

Les CROUS sont répartis par académie plus que par région (l'Île-de-France est par exemple découpé en Crous de Paris, Crous de Créteil, Crous de Versailles). Certains sont formés d'un centre principal et d'un CLOUS (Centre Local des Œuvres Universitaires et Scolaires).




Composition des instances

Le Conseil d'administration du CNOUS et des CROUS était à l'origine paritaire: représentants de l'état et représentants des étudiants avaient le même poids. Cette parité a été mise à mal par plusieurs ordonnances, notamment celle de 1987 qui fixait sa composition actuelle: au CNOUS, 27 membres dont 8 représentants étudiants (en 2004, 5 élus UNEF, 1 FAGE, 1 UNI et 1 PDE), 8 représentants de l'Etat, 3 représentants du personnel, 4 personnalités extérieures et 3 présidents d'universités.




Les élections des élus étudiants ont lieu tous les deux ans dans chaque académies. Les étudiants (engagés dans tout cursus post-baccalauréat reconnu par l'état) y élisent des représentants au Conseil d'Administration (CA) du CROUS. Chaque liste comporte deux fois plus de candidats que de sièges étudiants : chaque élu étudiant en CA du CROUS est accompagné d'un suppléant, qui peut siéger en cas d'empêchement du titulaire. Les élus au CA des CROUS élisent eux-mêmes leurs 8 représentants au conseil d'administration du CNOUS.