Le jeu de rôle consiste à mettre une personne dans une situation fictive et à demander à cette personne d'agir comme si cette situation était réelle.

Psychologie

En psychologie (c'est alors un psychodrame), cela peut permettre à la personne d'apprendre à gérer des réactions irrationnelles (phobies, troubles compulsifs), ou bien de verbaliser (d'exprimer) des souffrances refoulées (par exemple en revivant une situation traumatisante).




Pédagogie

En pédagogie, notamment en pédagogie pour adultes (andragogie), le jeu de rôle permet à l'apprenant de mettre en pratique ce qu'il a appris (cas concret), et donc de faciliter l'apprentissage ainsi que la gestion de la tension nerveuse (stress) pouvant résulter de situations difficiles ou inconnues. Cela permet aussi au formateur d'évaluer l'apprenant (a-t-il bien assimilé) ainsi que la formation (le message est-il bien passé).

Le jeu de rôle est aussi une manière de faire prendre conscience des phénomènes en les vivant, plus que ne le ferait un exposé magistral. Par exemple :

  • en faisant jouer deux groupes de personnes avec des règles différentes (alors qu'elles croient utiliser les mêmes), on peut faire prendre conscience du décalage culturel entre les peuple, ou bien de l'écart entre ce que l'on imagine et ce que vivent les autres ; cette technique est de fait beaucoup utilisée pour la formation des volontaires des organisations non gouvernementales (ONG) intervenant à l'étranger ou bien avec des migrants ;
  • une simulation d'entretien filmée permet de prendre conscience de ses tics et défauts et de les corriger ;
  • le "jeu de la NASA" permet de montrer la structuration spontanée d'un groupe et l'importance du rôle de coordinateur.