Ce dernier bénéficie alors d’un statut garanti par l’Etat, lui permettant de partir travailler à l’étranger plus facilement.

En place depuis 2000 (Loi N°2000-242 du 14 mars 2000), le Volontariat International a pris le relais de la Coopération au Service National à l'Etranger (CSNE).

Quelles sont les conditions requises pour partir en V.I.E ?

Il faut être âgé d’au moins 18 ans et au plus 28 ans à la date du dépôt de la candidature (le départ ne peut s’effectuer au plus tard que le jour du 29ème anniversaire) et être de nationalité française ou ressortissant d’un état membre de l’Espace Economique Européen.
Le VIE est ouvert aux étudiants, demandeurs d’emploi et aux jeunes actifs. Toutefois, pour se faire recruter par une entreprise, le niveau d’études demandé est souvent élevé. En 2002, 75 % des volontaires étaient diplômés d’un bac +5.
Il faut également avoir un casier judiciaire vierge et avoir accompli l'Appel de Préparation à la Défense (APD), ou être dégagé des obligations militaires pour les garçons nés avant le 1er janvier 1983.
Et enfin, il faut effectuer une visite médicale et se mettre à jour des vaccinations exigées dans le pays d’accueil.

Quelles sont les missions réalisées durant le V.I.E ?

Le volontariat international couvre un large éventail de secteurs d'activité (commerce, recherche et développement, ingénierie, industrie, finance, logistique, artisanat, culture, santé, enseignement, humanitaire, etc.) et tous les niveaux de qualification.

La mission doit être effectuée dans une seule entreprise et ne peut être fractionnée.
En ce qui concerne sa durée, elle varie de 6 à 24 mois. Attention toutefois à la durée du visa du pays d’accueil. Aux Etats-Unis par exemple, la durée du visa J-1 est de 16 mois. La mission ne pourra donc pas excéder la validité de ce visa.

Quelle est la rémunération d’un V.I.E ?

Le volontariat international est rémunéré avec un fixe minimum d’environ 627 € et une part variable destinée à compenser les disparités de coût de la vie selon les pays d’accueil.
La rémunération totale se situe entre 1.100 et 2.900 euros par mois, exonérée des charges sociales et de l’impôt sur le revenu (dans les pays où les indemnités sont imposables, la structure d’accueil prend cette imposition à sa charge).

Un autre avantage du volontariat international est la prise en charge intégrale des frais médicaux, même durant les congés, ainsi que la responsabilité civile ou l’assistance rapatriement.
Le transport des bagages et le voyage sont également pris en charge par l’entreprise.

Comment postuler pour un V.I.E ?

Tout candidat à un volontariat international doit trouver une entreprise acceptant de le recruter dans le cadre d’un VIE.
Comme pour tout emploi, il est possible de faire des recherches en envoyant des candidatures spontanées (uniquement auprès d’entreprise françaises ayant une activité internationale) ou en consultant les offres de mission, notamment sur le site du Centre d'Information sur le Volontariat International (CIVI).

Par la suite, c’est l’organisme gestionnaire Ubifrance qui instruira la demande d’affectation et assurera la gestion du VIE.

Pour en savoir plus :

Centre d'Information sur le Volontariat International - 77 boulevard Saint-Jacques 75014 PARIS - 0810.10.18.28 (numéro azur).