Depuis la réforme LMD, il correspond à 480 crédits ECTS, soit huit années d'études après le baccalauréat. Les cinq années de formation initiale, qui étaient sanctionnées par un DEA, le sont maintenant par un master à orientation recherche. Le doctorat proprement dit se prépare en trois années de thèse, formation à la recherche par la recherche, sous la conduite d'un chercheur en poste expérimenté.

Le doctorat est le diplôme minimal exigé pour être reconnu comme chercheur par la communauté scientifique nationale et internationale (en anglais, il est dénommé Ph.D., Ed.D., D.A., et ainsi de suite). Ainsi, la carrière de tout chercheur débute théoriquement par une thèse de doctorat.




Il est à noter qu'en France, seuls les docteurs en médecine, chirurgie dentaire, pharmacie et médecine vétérinaire portent habituellement leur titre de docteur ; cependant, la thèse de médecine est rarement une expérience de recherche, il s'agit en général d'une expérience professionnelle en milieu hospitalier (internat), associée à une étude bibliographique sur un sujet précis.




Le doctorat est un titre sanctionnant une expérience professionnelle d'environ trois ans en moyenne, appelée la thèse. Pour pouvoir faire une thèse, il faut avoir un diplôme sanctionnant en général cinq années d'études universitaires (Bac+5 en France) : diplôme d'études approfondies (DEA), master, diplôme d'ingénieur…

Durant sa thèse, le doctorant (ou thésard) mène un projet de recherche encadré par un chercheur confirmé, le directeur de thèse (ayant souvent le titre de professeur). Le chercheur encadrant définit, parfois avec le doctorant, le sujet de la thèse et discute avec lui régulièrement pour faire le point sur l'avancée de son projet et lui faire profiter de son expérience.

Dans les sciences expérimentales, la thèse comporte une partie bibliographique (étude des articles déjà parus sur le sujet ou sur un sujet connexe), une partie réflexion théorique, et une partie réalisation : expérimentation, réalisation d'un programme informatique, simulation. Dans les sciences humaines et le droit, la thèse est souvent essentiellement une recherche bibliographique et une réflexion sur un sujet.




Lorsque le doctorant a accumulé suffisamment de matière, il rédige un mémoire appelé manuscrit de thèse ou mémoire de thèse. Ce manuscrit est envoyé à deux rapporteurs (ou plus), des chercheurs confirmés du domaine, qui le lisent en détail et rédigent des rapports à son sujet. Au vu des rapports et de l'autorisation du directeur de thèse, le doctorant peut être autorisé à soutenir sa thèse par l'université ou l'école délivrant le diplôme.

Le doctorant présente ensuite son travail oralement devant un jury composé de chercheurs confirmés, voire renommés, du domaine. Les rapporteurs font normalement partie du jury de soutenance, mais sont souvent excusés s'ils sont étrangers. Les formes et la durée de la soutenance dépendent des disciplines : dans les sciences mathématiques, la soutenance est courte (moins d'une heure) et se borne à résumer les principaux résultats de la thèse, et est suivie de questions ; dans les lettres et sciences humaines la soutenance est plus longue et formelle.

La soutenance n'est pas un examen : le directeur de thèse autorise au préalable le dépôt du mémoire et la soutenance, et ne le fait que si la thèse est « mûre » ; l'autorisation de soutenance donne la quasi-certitude que le titre de docteur sera délivré. Il s'agit plutôt une reconnaissance de la valeur du travail effectué et une intronisation. Il arrive exceptionnellement que le titre de docteur soit refusé à l'issue de la soutenance, mais c'est souvent en raison de dissensions entre le directeur de thèse et un des membres du jury.

Le domaine de la recherche étant un domaine d'innovation, le sujet n'a bien souvent pas été étudié, ou peu été étudié, il se peut donc que la partie réalisation n'aboutisse pas ; mais cela ne marque pas l'échec de la thèse, l'important est que le doctorant ait mené une démarche de chercheur et qu'il ait fait progressé les connaissances et la réflexion sur le sujet.

La soutenance de thèse est généralement suivie d'une collation (pot de thèse).




Le doctorat est le diplôme le plus élevé délivré par une université. Il est le prérequis indispensable pour obtenir un poste de chercheur ou d'enseignant-chercheur dans le service public. Cependant, le docteur doit souvent acquérir une expérience de chercheur à l'étranger, appelée post-doc pour « stage post-doctoral ».

Dans les entreprises privées, les docteurs sont recrutés comme ingénieurs, parfois comme chercheurs dans les entreprises ayant une activité de recherche et développement. En France, les docteurs sont souvent déconsidérés car ils sont perçus comme ayant fait huit années d'études, alors qu'il s'agit en fait de cinq années d'études et de trois années d'expérience professionnelle. À l'inverse, ils sont très renommés dans des pays comme les États-Unis, le Royaume-Uni ou l'Allemagne.

Il existait jusqu'en 1984 trois types de doctorats. Le premier, le Doctorat de troisième cycle, accompli en un ou deux ans, correspondait à une première expérience sérieuse de recherche ; le second était le Doctorat d'ingénieur accessible avec un titre d'ingénieur ; le troisième, appelé Doctorat d'État, était indispensable pour accéder à un poste de Professeur des universités, et pouvait être entrepris dès l'obtention d'une maîtrise mais faisait le plus souvent suite à un Doctorat de troisième cycle. Le Doctorat d'État est maintenant remplacé par l' Habilitation à diriger des recherches, ou HDR, délivrée après des travaux universitaires supplémentaires et une soutenance, après le Doctorat. l'HDR est souvent dénommée dans les milieux universitaires comme la "Grande Thèse", en rapport à la thèse de doctorat qui devient la "petite thèse". La possession d'une Habilitation à diriger des recherches est une condition nécessaire à la direction d'un encadrement de thèse (d'un doctorant), alors que le simple encadrement d'une thèse peut se faire par tout docteur, souvent au moins maître de conférence. Tout doctorant doit avoir un directeur de thèse.