Activité : Intermédiaire dans les transactions de biens immobiliers, l’agent immobilier met en relation vendeur et acheteur, propriétaire et locataire. En amont, il prospecte, évalue les immeubles, organise la publicité, puis négocie la vente ou la location entre les deux parties. Au sein de sa propre agence ou dans un réseau de franchise, il est payé à la commission et perçoit entre 5 % et 7 % du montant de chaque transaction. Appartements, maisons individuelles, immeubles, fonds de commerce... l'agent immobilier est sur tous les fronts. Mandaté par un propriétaire désireux de vendre ou de louer son bien, il se charge de trouver un locataire ou un acquéreur potentiel. En amont, son expérience et sa connaissance du marché de l'immobilier lui permettent d'évaluer le bien et de vérifier les informations fournies par le propriétaire. À partir des données recueillies (superficie, montant des charges et des impôts, travaux budgétés ou à prévoir, prestations de l'immeuble...), il scelle un accord avec son client sous la forme d'un mandat de vente ou de location, qui indique le prix souhaité. Muni d'un solide argumentaire, l'agent immobilier organise la publicité et les visites, et vérifie les garanties financières des personnes intéressées. Habile négociateur, il joue un rôle d'intermédiaire entre son client et le locataire ou l'acquéreur. Son objectif est d'aboutir à une entente sur le prix entre les deux parties. Une fois l'affaire conclue, l'agent les accompagne dans les différentes démarches financières et administratives jusqu'à la signature du contrat. Il informe les acheteurs sur les formules de crédit, suit de près les délais d'obtention de leur prêt, renseigne le propriétaire vendeur sur les certificats obligatoires (loi Carrez, recherche d'amiante...), informe les futurs locataires des justificatifs à produire...

La prospection commerciale fait partie intégrante du métier de l'agent immobilier, toujours en quête de nouvelles affaires. Annonces, mailings... il recherche en permanence de nouveaux contrats pour faire fonctionner son agence. En complément de cette activité, de nombreux agents immobiliers sont également administrateurs de biens. À ce titre, ils sont chargés par les propriétaires de la gestion et de l'entretien des immeubles qui leur sont confiés.

 

Qualité recherchée : Il doit allier de solides connaissances juridiques, commerciales et techniques à un grand sens de l’écoute et à une excellente présentation. Plus qu'une formation de haut niveau, ce métier demande avant tout de fortes qualités humaines et relationnelles : esprit de conviction , grande aptitude à la communication et à la négociation , résistance au stress et réactivité sont indispensables. Prospection de clients, mesure des surfaces, évaluation du bien, suivi des montages financiers... l'agent immobilier doit aussi être au fait de son marché et des textes juridiques en vigueur pour accompagner au mieux ses clients. Bon commercial et habile vendeur, il doit aussi avoir le goût du challenge dans un secteur où la concurrence entre agences est vive. Dynamisme et aptitude à l'encadrement alliés à des connaissances en gestion sont nécessaires pour diriger sa propre structure et animer une équipe de négociateurs.

 

Salaire moyen : La rémunération d'un commercial salarié comprend souvent une partie fixe allant jusqu'à 1 500 euros, à laquelle s'ajoutent des commissions selon les ventes réalisées (entre 30 % et 50 % du montant global de la commission de l'agence). Quant à l'agent immobilier, il est rémunéré à la commission, en fonction des ventes et des locations effectuées par son agence. En général, une commission d'agence se situe, pour une vente, entre 5 % et 8 % du montant de la transaction.

 

Débouchés / Carrière : Les jeunes débutent le plus souvent en qualité de commercial (appelé « négociateur ») avant de devenir agent immobilier. Car l'expérience de la vente, de la location et la connaissance du marché sont indispensables pour pouvoir reprendre les rennes d'une agence immobilière. Dans les grands cabinets, il est possible d'évoluer vers l'encadrement d'une équipe de négociateurs.

 

Conditions d'exercice : La carte professionnelle est obligatoire pour exercer. La tendance est à la hausse des qualifications : les diplômés d’écoles de commerce ou spécialisées sont appréciés. À la tête d'une agence, l'agent immobilier est titulaire de la carte professionnelle « transaction sur immeubles et fonds de commerce », délivrée par la préfecture. Le plus souvent, il dirige une petite structure employant trois à cinq salariés. Il peut monter son cabinet sous sa propre enseigne ou créer une agence dans le réseau de franchise d'un grand groupe de transaction immobilière. Ce négociateur peut également travailler au sein d'un cabinet de syndic de copropriété, ou exercer son métier dans un secteur précis : logements privatifs, locaux commerciaux ou industriels. Suivant l'activité et la taille de la société, il peut être entouré d'une équipe de négociateurs, de comptables, de secrétaires et de gestionnaires immobiliers. Commercial de terrain, il se déplace fréquemment pour prospecter de nouvelles affaires ou pour faire visiter une maison ou un appartement. Les visites pouvant se dérouler tôt le matin, le soir ou le samedi, le métier est prenant, et les horaires de travail sont souvent extensibles.

 

Devenir agent immobilier : Il n'existe pas d'itinéraire de formation tout tracé pour devenir agent immobilier. Dans ce métier où l'expérience et les résultats priment, on apprécie avant tout les commerciaux dotés d'une bonne culture générale et possédant si possible des connaissances juridiques. Ainsi, un BTS action commerciale ou le quatrième semestre d'une licence de droit peuvent convenir pour débuter. Après un bac STG, ES ou L, le BTS professions immobilières débouche aussi sur des postes de négociateur. Au niveau bac + 3, les licences professionnelles orientées vers les métiers de l'immobilier offrent un bon complément de formation. Accessibles après le quatrième semestre d'une licence AES (administration économique et sociale), de droit ou à l'issue d'un DEUST ou d'un BTS professions immobilières, elles forment des négociateurs, des agents immobiliers et des administrateurs de biens. Pour certaines fonctions commerciales à responsabilité, un diplôme de niveau bac + 4 ou 5 peut être demandé : diplôme d'école de commerce, Master professionnel droit immobilier ou management immobilier...

  • BTS professions immobilières
  • DEUST administrateur de biens (Lyon 3), professions immobilières (Limoges, Toulon)
  • Licences professionnelles activités juridiques option droit et gestion immobiliers (Lyon 3), activités juridiques option management et droit des affaires immobilières (Marne-la-Vallée), management des organisations option gestionnaire de l'habitat locatif et de l'habitat social (Dijon), management des organisations option management du patrimoine immobilier (Évry)
  • Maîtrise d'IUP management et gestion des entreprises option ingénierie des techniques et services d'immeubles (Marne-la-Vallée), droit de l'urbanisme et de l'immobilier (Perpignan, antenne de Narbonne)
  • Mastères spécialisés maîtrise d'ouvrage et gestion immobilière (ESTP Paris), management du patrimoine et de l'immobilier (ESC Bordeaux)
  • Écoles spécialisées : École française des administrateurs de biens (EFAB, 53 rue du Rocher, 75008 Paris. Tél. 01 42 93 29 12 ), École supérieure des professions immobilières (ESPI, 20-22 rue du Théâtre, 75015 Paris. Tél. 01 45 67 20 82 ), Institut national supérieur de l'immobilier (INSIM, Entiore Quint Fonsegrives, 31134 Balma Cedex. Tél. 05 62 57 65 29 )

Tendance : Le secteur de l'immobilier compte 323 000 salariés. Selon le 12e baromètre de l'emploi des cadres dans l'immobilier du Ceflu, les annonces dans la presse concernant les postes de transaction immobilière ont représenté 9 % des offres d'emploi dans l'immobilier pour l'année 2003. La vente continue d'être la voie privilégiée d'embauche des jeunes à la recherche d'un premier poste dans l'immobilier même si les spécialistes misent sur une stabilité des recrutements pour 2005.

En savoir plus :

- Immobilier - Fiches secteurs de l'Apec, coll. Métiers - 2004 - Apec

- Les métiers de l'immobilier - Fiches fonctions de l'Apec, coll. Métiers - 2004 - Apec

- Les Métiers de l'immobilier - Les référentiels des métiers cadres - 2004 - Apec